Daney


Serge Daney

Daney

Je me souviens du Gaumont Voltaire dont je sortis en 1959 avec un premier vrai cafard. La salle a disparu, pas le film que j’y vis et dont tout le monde parle encore : « Les Quatre Cents Coups ». C’était un cafard très pur, une lucidité d’enfant étonné par sa découverte, à savoir que la vie dispose sans pathos du destin des êtres et que le mal est fait très tôt.

L'Exercice a été profitable, Monsieur. Editions P.O.L